À vos marques, prêts, cogitez! 5

À vos marques, prêts, cogitez!

Le concours « meilleur sommelier du monde » approche à grands pas.

 Seriez-vous au niveau? Chaque semaine jusqu’au jour du concours, répondez à 10 questions. 

Bonne chance!

1- À quelle organisation associez-vous les cuvées suivantes. Précisez l’appellation:

Ces deux cuvées appartiennent aux hospices de Beaune

– Cuvée Jean-Luc Bissey: Echezeaux Grand Cru

– Cuvée Philippe le Bon: Meursault 1er Cru Genevrières

2- À que région associez-vous les terroirs suivants:

– Valpentena: Valpolicella

– Gibbston Valley: Central Otago

– Molinos: Salta

3- Dans quelle grande région viticole se situent les coteaux du Libron?

Languedoc

4- Spécifiez le vieillissement pour les mentions suivantes:

– Extra anejo Tequila: 3 ans

– Tequila Reposado: 2 mois

5- Quel est le nom de la cité Moldave qui abrite plus de 39 km de caves souterraines?

Cricova

6- Dans quel pays se situent les deux zones viticoles suivantes?

Vale dos Vinhedos, Pinto Bandeira: Brésil

7- Est! Est! Est!: précisez la couleur, l’appellation et la région de production de ce vin:

Blanc, Montefiascone, Latium

8- À quelle partie du cigare correspond la Cape?

L’enveloppe extérieure du cigare

9- À quel produit associez-vous le terme Kopi Luwak?

Le café

10- Nommez les villages classés en Grand Cru dans la Côte des blancs:

Avize, Chouilly, Cramant, Mesnil-sur-Oger, Oger et Oiry

À vos marques, prêts, cogitez! 4

À vos marques, prêts, cogitez!

Le concours « meilleur sommelier du monde » approche à grands pas.

 Seriez-vous au niveau? Chaque semaine jusqu’au jour du concours, répondez à 10 questions. 

Bonne chance!

#jouer #apprendre

 

1- Appellation promue « village » en 2016 dans la vallée du Rhône, qui suis-je?

Cairanne

2- Dans quel état se situent les AVA suivantes?

Horse heaven hills: Washington

Applegate: Oregon

Chiles valley: Californie

3- À quelle productueur associez-vous les cuvées suivantes? Nommez l’appellation:

Benmarco: Balbo, Mendoza

Les Ruchets: Colombo, Cornas

Hill of grace: Henscke, Eden Valley

4- Je suis produite seulement dans les meilleures années et prend le nom de « l’Inédit », qui suis-je?

Alsace Grand Cru Schlossberg, Cuvée Ste Catherine, domaine Weinbach

5- Parmi les millésimes suivants, lesquels n’ont pas produit de Château Chalon:

2001– 1975- 1974– 2000- 1984

6- Citez les 3 sous-régions de Marlborough:

Wairau, Southern valley’s, Awatere valley

7- Dans quel région et pays retrouve -t-on le cépage Nascetta?

Piémont, Italie

8- Placez les climats suivants dans la bonne appellation:

Berdiot: Chablis

Les jarollières: Pommard

Clos de la Feguine: Beaune

9- Associez les établissements suivants à sa personnalité:

Bistro du sommelier: Philippe Faure Brac

Auberge de l’Ill: Serge Dubs

soif: Véronique Rivest

Il Vino: Enrico Bernardo

Hotel Terra Vina: Gerard Basset

10- Cocktail créé au Royal Hawaiian Hotel à Waikiki  en l’honneur d’une jeune actrice américaine, qui suis-je?

Shirley Temple

 

À vos marques, prêts, cogitez! 3

À vos marques, prêts, cogitez!

Le concours « meilleur sommelier du monde » approche à grands pas.

 Seriez-vous au niveau? Chaque semaine jusqu’au jour du concours, répondez à 10 questions. 

Bonne chance!

#jouer #apprendre

1- À quelle appellation sont associées les communes suivantes?

La Morra: Barolo

Monforte: Barolo

Castagnole: Barbaresco

Treiso: Barbaresco

2- Nommez les croisements pour les cépages suivants:

Marselan: cabernet sauvignon x grenache noir

Zweigelt: blaufrankisch x st laurent

Cabernet sauvignon: cabernet franc x sauvignon blanc

3- Citez les DAC connues en Autriche:

Weinviertel, Wiener Gemischter Satz,

Neusiedlersee, Leithaberg, Mittelburgenland, Eisenberg, Kamptal, Kremstal, Traisental

4- Quel cours d’eau se situe à proximité des vignobles suivants?

Côtes du marmandais: Garonne

Gaillac: tarn

Coteaux du Quercy: Lot

5- Quels sont les degrés de maturité connus dans la région du Wachau?

Steinfeder, Fedespiel, Smaragd

6- Associez les eaux suivantes au bon pays:

Châteldon: France

Gerolsteiner: Allemagne

Henniez: Suisse

7- Dans quel pays les étiquettes suivantes sont-elles produites, de quoi s’agit-il?

Hibiki: Japon, whisky

Thuya: Canada, gin

Chopin: Pologne, vodka

8- Quelles différences faites-vous entre un crémant de Limoux et une blanquette de Limoux méthode ancestrale?

Crémant de Limoux: méthode traditionnelle, cépages chardonnay et chenin blanc.

Blanquette de Limoux méthode ancestrale: élaborée à partir d’un unique cépage : le mauzac. Degré alcoolique final entre 6? et 7?.

9- Quel est le taux de sucre résiduel minimum dans dans un Tokaji Eszencia?

180g/litre

10- À quel pays associez-vous la zone viticole suivante:

Canelones: Uruguay

À vos marques, prêts, cogitez! 2

À vos marques, prêts, cogitez!

Le concours « meilleur sommelier du monde » approche à grands pas.

 Seriez-vous au niveau? Chaque semaine jusqu’au jour du concours, répondez à 10 questions. 

Bonne chance!

#jouer #apprendre

 

1- Quelle appellation utilise le cépage Ramis?

Colares

2- À quelle appellation associez-vous les sous-zones suivantes?

Val do Salnes, Soutomajor: Rias Baixas

3- À quelle région viticole associez-vous les localités suivantes, précisez la sous-région:

Pinhao Cima Corgo – Douro

Régua Baxio Corgo – Douro

Foz Coa Douro superiore – Douro

4- À quoi associez vous le terme Cosmoculture?

Cette méthode est née dans les années 90, elle est issue de la pensée d’Alain et de Philippe Viret qui ont appliqué des principes ancestraux et énergétiques sur leur domaine.

Elle rejoint les principes fondamentaux des cultures biologiques et biodynamiques. Elle ouvre des horizons nouveaux sur les principes bioénergétiques, avec pour objectif principal d’apporter des solutions aux agriculteurs pour rééquilibrer et sauvegarder les équilibres vivants et les écosystèmes.

5- Associez le bon producteur aux cuvées suivantes:

Tournon: Chapoutier

Sorella: Andrew Will

La Cumbre: Errazuriz

6- De quel pays viennent les maques de cigares suivantes:

Hoyo de Monterrey: Cuba

Pléiades: République dominicaine

Buena Vista: Mexique

7- Quelle maladie de la vigne est associée à un champignon présent dans les sarments ou dans les bourgeons. Il en résulte un affaiblissement de la souche pouvant aller jusqu’à la mort du pied.

Excoriose

8- Où se situe l’appellation suivante: Valle de la Orotava. Nommez le principal cépage utilisé pour sa production de vin rouge

Valle de la Orotava: iles Canaries

Listan Negro

9- À qui appartient ce domaine?

Popelouchum: Randall Grahm

10- Nommez les 2 principales régions productrices de thé au Japon

Shizuoka

Kagoshima

 

À vos marques, prêts, cogitez!

À vos marques, prêts, cogitez!

Le concours « meilleur sommelier du monde » approche à grands pas.

 Seriez-vous au niveau? Chaque semaine jusqu’au jour du concours, répondez à 10 questions. 

Bonne chance!

#jouer #apprendre

1- citez deux cépages majeurs autochtones à la Georgie?

Rkatsiteli (blanc)

Saperavi (rouge)

2- Quelle est la dernière région vinicole italienne a avoir été classée au patrimoine mondial par l’UNESCO

Prosecco Superiore

3- Quelle appellation communale de la côte de Nuits à le droit de produire du rosé?

Marsannay

4- Compléter les informations suivantes:

Château Croizet Bages – Pauillac – 5e grd cru classé

Château Lafon Rochet – St Estèphe – 4e grd cru classé

Château Cos Labory – St Esthèphe – 5e grd cru classé

Château La Tour Carnet – Haut-Médoc – 4e grd cru classé

5- Outre la région de tokaji, citez trois régions de production en Hongrie:

Kunság, Csongrád et Hajós-Baja, Eger, Villány et Szekszárd

6- À Quelle région allemande associez-vous les Grosslagen suivantes:

Römerlay – Ruwer

Münzlay – Mosel

Klosterberg – Ahr

Deutersberg – Rheingau

7- Associez les wards suivants au bon district:

Hemel-en-Aarde Ridge – Walker bay

Elim – Cape Agulhas

Bottelary – Stellenbosch

Piekenierskloof – Citrusdal Moutain

8- Quelle est la durée de vieillissement minimum pour un Jerez de type Fino?

2 ans

9- Quel cépage marque actuellement un retour dans la production des vins de Madère?
Terrantez

10- À quel pays associez-vous les Vodka suivantes?

Belvédère – Pologne

Moskovskaya – Russie

Kettel One – Pays-Bas

Smirnoff – USA

Golia – Mongolie

Et si on faisait sauter le bouchon?

Je vous propose ce mois-ci une liste de quelques vins effervescents qui m’ont charmé lors d’un exercice de dégustation. Les vins dégustés ont tous été fournis gracieusement par des agences en vins qui ont accepté de se prêter au jeu

Lors de la dégustation, j’ai invité un ami, non professionnel. Vous retrouverez dans cette liste les vins qui se sont démarqués et qui ont fait consensus dans chaque catégorie, ainsi que mes notes et ses commentaires.

12278966_907520349337731_1567867339824118818_n

Prosecco


Vous trouverez dans ces vins du Nord-Est italien toute la gourmandise fruitée du cépage Glera, vinifié selon la méthode Charmat.
Les vins à l’essai:

Vadobbiadene Prosecco Superiore, Santa Maragherita SAQ 12509154 – 19,95$

Prosecco, Ruffino SAQ 12270489 – 18,05$

Valdobbiadene Prosecco Superiore, Nino Franco SAQ 00349662 – 21,75$

Le vin qui se démarque:

Valdobbiadene Prosecco Superiore, Nino Franco SAQ 00349662 – 21,75$

Moi: une bulle abondan
te et crémeuse, présentant un équilibre agréable entre acidité et sucrosité. Idéal sur les premières bouchées en attendant que tout le monde arrive.

L’ami: « Oh! c’est bon et très festif, j’achète! »

Crémant:

Ces vins, issus de différentes régions vinicoles françaises, sont élaborés selon la méthode traditionnelle. L’effervescence naît alors d’une seconde fermentation qui s’opère en bouteille.
Au nez comme en bouche, certains rivalisent avec les vins de Champagne.

Les vins à l’essai:

Crémant de la Loire, Quadrille, Domaine Langlois-Château 11791670 – 28,85$

Crémant de Limoux Expression, brut 2013, Antech 10666084  – 19,90$

Le vin qui se démarque:

Crémant de Limoux Expression, brut2013, Antech 10666084  – 19,90$

Moi: J’ai apprécié ses notes de brioche et d’orange. La bulle est fine et caresse le palais. Idéal sur une terrine de foie gras et un pain brioché à peine doré. Excellent rapport qualité/prix.

L’ami: « J’adore! une véritable aubaine à ce prix. »

Champagne:

Le roi des effervescents. Il apporte du prestige à vos soirées mais sait rester simple. D’ailleurs, quelques cuvées sont disponibles aujourd’hui sous la barre des 50,00$ tout en offrant beaucoup de plaisir.

Les vins à l’essai:

Champagne brut, Piper-Heidsieck  00462432 – 57,75$

Champagne 1er Cru brut blanc de blancs, Paul Goerg 11766597 – 47,75$

Champagne Grand Cru brut Grande Réserve, Lallier 11374251 – 48,50$

Champagne  brut rosé, Duval-Leroy 12666117- 55,00$

Champagne brut rosé, Henriot 10839635 – 78,50$

Les vins qui se démarquent:


Champagne Grand Cru brut Grande Réserve, Lallier 11374251 – 48,50$

Moi: Racée et vineuse, cette cuvée se dévoile sur des notes de pain grillé, de pomme jaune et de petits fruits rouges. La bouche est ample, savoureuse et s’étire en une longue finale. À servir à table sur une volaille blanche bien rôtie

L’ami: « Il va y en avoir chez moi dans le temps des Fêtes! »

Champagne brut rosé, Henriot 1
0839635 – 78,50$

Moi: Élégance et raffinement sont au rendez-vous. La délicatesse du fruit répond à la subtilité épicée dans ce Champagne de grande classe. Seul, il se suffit à lui-même.

L’ami: « Très bon, c’est subtil, très classe. Une classe qui vient avec un prix, mais ça vaut la peine. »


Autres mousseux:

Dans cette catégorie, des effervescents venus de Nouvelle-Zélande et d’Espagne, sans dénomination particulière mais utilisant tous la méthode traditionnelle comme mode d’élaboration.

Les vins à l’essai:

Marlborough, Fizz 2009, méthode traditionnelle, small parcels, Kim Crawford 12674811 – 29,50$

Marlborough, Oyster Bay brut, Oyster Bay Wines 11565023 – 24,95$

Raventos i Blanc L’Hereu Conca del Riu 2013 12097946 -21,10$

Le vin qui se démarque:

Raventos i Blanc L’Hereu Conca del Riu 2013 12097946 -21,10$

Moi: Un mousseux espagnol qui met l’accent sur les arômes de pomme verte. Son caractère salin en fera l’heureux compagnon de quelques huîtres en début de repas. Très bon rapport qualité/prix

L’ami: vin non dégusté

12241536_907520316004401_582450454440435871_nSous le sapin, une idée de cadeau:

Le guide Revel des Champagnes et autres bulles, Guénaël Revel

Je vous souhaite de merveilleuses Fêtes de fin d’année.

Santé!

 

Lettre à un jeune (ou moins jeune) sommelier

Jeune, moins jeune, converti ou reconverti, cette lettre s’adresse à toi.

Avant toute chose, j’aimerais que tu saches que je me sens fébrile et en même temps plein d’espoir à l’idée de débuter cette lettre. J’espère que tu sauras recevoir ces quelques mots avec  toute la bienveillance qu’ils portent en eux.

Tu le sais, le vin bénéficie d’un formidable élan de popularité au Québec. Les formations sont nombreuses et permettent à de futurs professionnels de mettre le bon pied dans le bon étrier. Que tu suives ou non une formation, parmi les premiers conseils avec lesquels on te rabattra les oreilles, tu entendras les mots sobriété et humilité.

Bien entendu, tu seras en parfait en accord avec ces deux concepts et ton hochement de tête vertical fera le bonheur du professionnel qui se dressera devant toi.

Reste qu’il te faudra chercher un peu plus loin et analyser ces deux notions, aussi simples puissent-elles paraître.

La sobriété s’arrête-t-elle à une condition physique qui fera de toi un professionnel très propre?

L’humilité doit-elle se limiter à un comportement respectueux face à telle ou telle bouteille? On aimera d’ailleurs ajouter à ce précieux conseil  « qu’après tout, ce n’est que du jus de raisin fermenté et qu’il faut se souvenir d’où l’on vient».

Tout cela est louable. Pourtant, je dois te dire, au risque de déplaire à certains de mes pairs, que ces conseils me semblent de temps à autres empreints d’un sentiment de supériorité caché. Bien entendu, lorsqu’une huître ne sent pas bon, cela ne signifie pas que le reste de la bourriche est pourrie. À toi donc de faire le tri de ce que tu entendras et d’analyser la profondeur du discours.

De mon côté, j’ai décidé de ne plus jamais te parler de sobriété ni d’humilité. Je te laisserai t’arranger directement avec eux lorsque tu les rencontreras sur le bord du chemin.

Toutefois, permets-moi de m’arrêter sur quelques aspects du métier avec lesquels il te faudra composer.

Dans un premier temps, méfie-toi des offres juteuses et n’aie pas peur de travailler fort par toi-même pour arriver à tes fins. Connais-tu l’histoire de l’oiseau gelé, tombé de son nid par une froide journée d’hiver? Chemin faisant, une vache s’occupe de le réchauffer en le recouvrant d’une belle bouse fumante. Peu de temps après, un renard trouve ce petit oiseau et décide de le sortir de cette situation qu’il trouve bien fâcheuse pour lui. Le renard étant le renard, il finit par manger l’oiseau tout cru. Tu trouveras toi-même la morale de cette histoire.

Aussi, fais en sorte de conserver ton indépendance. Oui, tu devras remercier les gens qui te soutiennent et t’aident sur ton parcours, c’est une question de politesse et de reconnaissance. Essaie toutefois de ne pas appuyer systématiquement sur le bouton qui retourne l’ascenseur, par simple obligation. Tu risques de passer dans le tordeur du parjure le cas échéant.

Je t’en prie, respecte tes pairs et ce qu’ils font. Tout le monde a sa place à prendre. Tu feras la tienne grâce à tes compétences et ton honnêteté. Sache reconnaître les qualités des professionnels qui t’entourent et fais-en l’éloge pour les bonnes raisons. Prends garde à la vanité, elle est vicieuse. Elle se glisse parfois dans la peau du compliment dans le seul but de satisfaire la personne qui l’offre.

Récemment, j’ai parlé à un sage fou. Je te partage un moment marquant de notre échange: « Sois fier de ce que tu fais, c’est ta meilleure carte de visite ». J’aimerais que cette carte ne soit pas que la mienne. Elle t’appartient aussi, alors glisse-la dans ton portefeuille, tu devras la sortir régulièrement. Elle sera la gardienne de ton intégrité et crois-moi, elle sera mise à rude épreuve.

Ah oui, j’allais oublier! Comme s’en surprenait Jérôme Ferrer dans son livre Lettre à un jeune Chef publié chez VLB éditeur (que je t’invite à lire d’ailleurs), l’Union des Artistes n’est pas tout. Elle ne fera pas de toi un bon professionnel du vin et ta carte de membre ne peut valider tes compétences. Je dois toutefois admettre qu’elle peut te donner un solide coup de main et je serais malhonnête de te dire de ne pas la prendre si le coeur t’en dit. Assure-toi simplement d’en faire bon usage. Pour ton information seulement, je ne suis pas membre.

Enfin, et ce sera peut-être le plus grand défi que tu devras relever, garde un regard juste sur ce que tu fais et évite de voir ta réussite dans les yeux des autres. Si la société te pousse vers la projection d’une image parfaite de toi-même, tu sais très bien que tu ne l’es pas.

Prends soin de toi et de ta profession, elle est si belle. Et n’oublie pas ce que Paul Bocuse a dit:

« Quand on pense avoir réussi, c’est déjà qu’on a loupé ».

Kler-Yann Bouteiller

J’ai trempé mes lèvres dans la beauté de l’Âme

Certains vins nous transportent dans un univers où l’émotion prend le dessus sur la raison. Chez Grange of Prince Edward County, au creux de deux générations portées par la recherche du sens et le respect de la terre, l’émotion est bouleversante, soutenue par l’Âme.

Ce drôle de personnage n’a eu qu’à poser sa main réconfortante sur les éléments qui l’entourent pour faire en sorte que les lieux se métamorphosent en un claquement de doigts.

Elle a su toucher une allée de grands érables qui accueillent chaleureusement les visiteurs, les guidant vers une maison ancestrale dans un sentiment de bien-être immédiat. Elle s’est aussi faufilée dans les parcelles de vignes aux racines ancrées  dans un chemin caillouteux. Enfin, elle s’est arrêtée sur Maggie,  cette jeune vigneronne afin de lui transmettre ses plus belles valeurs. Un temps effrayée par un avenir dessiné d’avance, Maggie a d’abord fui le domaine familial avant de s’apercevoir que la paix et la sérénité n’avaient pas leur pareil ailleurs. Le retour fut d’un réconfort émouvant et sa présence dans le vignoble prend dorénavant tout son sens.

IMG_1700Aujourd’hui, c’est dans les vins que Maggie élabore avec sa mère que vous retrouverez l’Âme. Elle se glissera sur vos lèvres, telle une grande vague de bonheur.

Surveillez les prochains arrivages, l’Âme s’installera au Québec dès le mois d’octobre, je suis certain que vous en prendrez un peu.

Kler-Yann Bouteiller

(collaboration: Alexandrine Warren et Gabrielle Arseneault)
Crédits photos: Andrew Shaughnessy

De la Toscane à Montréal. Rencontre avec Luce della Vite

Suite à une belle rencontre avec Lamberto Frescobaldi de la maison éponyme, permettez moi de vous parler un peu de ce grand domaine toscan et d’un vin en particulier: le Luce.

30e génération de vigneron, Lamberto est l’homme qui a su concrétiser le rêve de son père Vittorio. L’homme s’était mis en tête de créer un vin avec l’icône du vin californien de l’époque, Robert Mondavi. En 1993 naissait donc Luce, un partenariat entre deux grands noms du vin.

Parmi les phrases marquantes de Lamberto, j’ai retenu celle-ci: « Il ne faut pas avoir peur du lendemain ». Une phrase qui sonne bien à mes oreilles et encore mieux dans cette Italie aux vieilles traditions viti-vinicoles.

Luce: des vignes bercées de lumière pour un vin rayonnant. 

La première cuvée a vu le jour en 1993. Si cette dernière s’avère aujourd’hui un peu fanée, ce n’est pas le cas du 1994, qui surprend pas sa rondeur et son ossature encore solide.

En 1995, un vaste programme de replantation débute au domaine afin d’augmenter les densités du vignoble. Nul besoin de se le cacher, en Toscane il y a le vin d’avant les années 1990, souvent âpre et dilué (pensez au Chianti et ses bouteilles de paille) et les cuvées d’’aujourd’hui qui se placent parmi les meilleurs vins du monde. Au milieu des années 90 donc, c’est tout un changement que la famille Frescobaldi opère. Dorénavant, les vignes seront plantées plus serrées, offrant des concentrations plus élevées et de bien meilleurs vins au bout de la ligne.

10906249_814874525268981_5777498442697638980_nVino da Tavola fut, IGT  devint, Luce demeurra…

Cette maxime déformée et empruntée au 1er Grand Cru classé de Pauillac s’adapte bien à Luce. Pour ses deux premiers millésimes, Luce n’était qu’un simple vin de table. Ce n’est qu’en 1995 que la cuvée toscane accède à la catégorie des IGT, dans la lignée d’autres super-toscans.

Aujourd’hui, comme au premier jour, la recette n’a pas changé mais s’ajuste au fil des conditions climatiques. Merlot et Sangiovese s’assemblent dans des proportions quasi égales.

Toutefois, dans les années plus fraîches et plus humides, le Merlot donne de meilleurs résultats que son homologue local, préférant les sols froids et humides qui calment ses ardeurs. Le pourcentage varie. C’est le cas des millésimes 1994, 1996, 1999, 2002, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008 et 2009 pour lesquels la proportion de Merlot est sensiblement plus élevée qu’à l’habitude. Il en résulte de très bons vins dans la plupart des cas. De cette succession de millésimes, mon coup de coeur va sans contredit au millésime 1999. Un vin complexe, plein de matière et incroyablement fougueux que l’on devra attendre encore quelques années.

On n’est jamais mieux servi que par soi-même

En 2004, suite au rachat de Robert Mondavi par le groupe Constellation, la Famille Frescobaldi décide de faire carrière en solo. le joint-venture s’éteint après 10 ans de collaboration. Luce sera dorénavant une signature 100% toscane, offrant au consommateur le meilleur des vignes de la famille dans un esprit constant de qualité.

À l’achat

Sur les tablettes de la SAQ, vous pourrez vous procurer le millésime 2012, un vin d’une insolente jeunesse, porté par une puissance remarquable et offrant des notes de cerises, une agréable fraîcheur et des tanins fins d’une grande amplitude. Vous le garderez pour les 10 prochaines années certainement.

Italie, IGT Toscane, Luce 2012, Luce della Vite (SAQ 12547450 - 114,25$)

L’Afrique du Sud vinicole

L’Afrique du Sud est très certainement un pays qu’il faudra garder à l’oeil dans les années à venir. Alors qu’il fête cette année son vingtième anniversaire démocratique, le pays de Nelson Mandela n’a pas fini de nous surprendre.

On ne connaît que trop peu ce pays du Nouveau Monde qui, si on y regarde de plus près, n’est peut-être pas si nouveau que ça. On retrouve en Afrique du Sud les traces des plus vieux sols propices à la culture du vin de la planète. Un héritage inestimable datant de plus de 500 millions d’années. Ajoutez à ceci un environnement écoresponsable ainsi qu’une biodiversité jalousement protégée et vous aurez compris que l’Afrique du Sud s’inscrit aujourd’hui dans une culture du vin qui rejoint les préoccupations d’un bon nombre d’amateurs de jus de raisin.

 

Photo www.wosa.co.za
Cape Town

Oublions pour un instant les notions de Disctricts et de Wards qui, si elles existent et découpent ce pays viticole en fonction d’une diversité de sols et de climats, n’aident pas le consommateur lorsque vient le temps pour lui de s’intéresser aux vins de ce pays. Du moins, pas lors d’une première approche. C’est un peu comme essayer de comprendre la notion de climat en Bourgogne sans passer par les grandes généralités sous-régionales.

Commençons par une notion climatique importante. Vous retrouverez au niveau de la pointe du continent africain un climat généralement méditerranéen, tempéré par le Cape Doctor, un courant d’air qui puise sa fraîcheur de l’Antarctique et remonte le long du continent. C’est en grande partie grâce à ce phénomène que la vigne subsiste dans cette partie du globe qui a déjà vécu dans un lointain passé sous un climat tropical. Mais tout ça, c’était avant le soulèvement de la Table Mountain, massif montagneux qui accueille aujourd’hui la vigne d’une façon très hospitalière.

Situons ensuite les principales régions. On en dénombre cinq, toutes situées au sud-ouest du pays, à l’intérieur de la zone du Western Cape.

photo www. wosa.co.za
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

Breede River valley 

photo www.wosa.co.za
Roberston – Breede River Valley

Cette région, très diversifiée autant au niveau de ses sols que des microclimats qui la parcourent, a longtemps été reconnue pour sa production de vins blancs à base de Chardonnay, mais le cépage Shiraz s’y plaît également très bien.

Maisons: Robertson Winery,

 

Cape Coast 

photo www.wosa.co.za
Hemel-en-Aarde Valley – Cape Coast

C’est ici que vous retrouverez les zones les plus fraîches mais aussi les plus humides du pays. Bien assise à l’est de Cape Town, cette région regroupe les trois zones d’Overberg, Walker Bay et Cape Agulhas, cette dernière étant la plus au sud du pays. Les producteurs à la recherche de raisins dotés d’une acidité relativement marquée trouvent dans cette zone à maturité tardive des conditions parfaites. On y produit de vibrantes cuvées à base de Chardonnay, de Sauvignon Blanc ainsi que de Pinot Noir.

Maison: Bouchard Finlayson.

photo www.woza.co.za
Coastal region

Coastal Region

Vous êtes ici au coeur des traditions vinicoles du pays. Parmi les plus fameuses sous-régions, citons Stellenbosch, Paarl, Constancia et Swarland. Les plus anciennes maisons côtoient des domaines à la fine pointe de la technologie. On y cultive une large gamme de cépages, dont le très célèbre Chenin Blanc, mais c’est sans contredit les vins élaborés à partir de plusieurs cépages qu’il faut considérer. Les assemblages bordelais et rhodaniens (dans le blanc comme dans le rouge) sont particulièrement réussis dans ce coin de pays.

Maisons: Glen Carlou, Badenhorst, Belligham, Cathedral Cellar, De Morgenzon, Fairview, Ken Forester, Le Bonheur Estate, Vergelegen Estate, Goats do Roam Wine Compagny, Nedeburg Wines, Saxenburg Wine Farm.

Klein Karoo

Cette région au profil climatique semi aride s’étire d’ouest en est du pays. Elle est plutôt reconnue pour la production de vins sucrés à base de Muscat ou encore pour ses vins fortifiés qui ne sont pas sans rappeler le Porto. Les variétés portugaises y sont bien présentes.

Maison: Boplaas Cellar

Olifant River

À l’opposé de Klein Karoo, Olifant River occupe la partie nord-ouest de la région du Cape et déroule ses terroirs du nord au sud. La chaleur y est certes moins intense qu’à Klein Karoo. Toutefois, l’irrigation y est nécessaire et une bonne gestion de la surface foliaire dans les vignes est primordiale pour permettre au raisin de ne pas brûler sur son pied. Si la région n’est pas encore reconnue pour la qualité de ses vins, les nouvelles technologies lui permettent de produire des vins à un bon rapport qualité/prix.

photo www.wosa.co.za