Billet « je fais ce que je veux, c’est mon blogue » – Hommage à ma blonde

FullSizeRenderJe suis parti. Les photos seront belles, les soupers festifs et les dégustations nombreuses. Point de chute? Les collines du Piémont en Italie et leurs villages aux noms évocateurs: Asti, Barolo, Barbaresco, Alba. Disons-le, il y a des voyages professionnels plus plaisants que d’autres. J’ai choisi l’univers du vin, ça  aide.

Je suis parti, elle est restée.

Deux ados à la maison. Des entraînements de soccer, des devoirs, du linge sale, des chicanes. Une cocotte d’un an: des poursuites à travers la maison, des couches, des bains, des repas plus ou moins faciles, des dodos et des réveils, des cours de natation. Vous voyez le tableau?

Elle aura de la difficulté à trouver quelques minutes pour prendre soin d’elle, ou se faire un café. Elle mangera sur le bout du comptoir, la fourchette dans une main, le jouet de bébé dans l’autre, tout cela en vidant le lave-vaisselle. Parce que oui, Véro pense aux autres avant de penser à elle, c’est ainsi.

Moi, assis dans un restaurant avec vue sur les vignes, j’aurai dans ma main une fourchette, de l’autre, un verre de vin.

Elle est heureuse pour moi. Le soir très tard, elle ouvrira sa boîte de messagerie et lira avec attention le récit de ma journée. Elle prendra le temps de me répondre avec toute la délicatesse que je lui connais sans oublier de me souhaiter du repos. Parce que oui, Véro pense aux autres avant de penser à elle, c’est ainsi.

Moi de l’autre côté de l’océan, je serai déjà dans les bras de Morphée.

Mon voyage durera dix jours. Un séjour plein de découvertes et d’enrichissements. Pendant ce temps, Véro supportera pour deux les réalités du quotidien, sans jamais flancher. À mon retour, je serai fatigué… Elle sera splendide, soucieuse de m’offrir le meilleur de sa personne, m’accueillant avec le plus radieux des sourires. Parce que oui, Véro pense aux autres avant de penser à elle, c’est ainsi.

Pour tout cela et bien plus encore, si je pouvais le temps d’un millésime être vigneron, mon vin lui serait dédié et sur l’étiquette on pourrait y lire « À celle qui brille, sans même y penser ».IMG_3938