P’tite vite de la semaine, direction Bandol

Voilà quelques temps que je n’avais pas mis le nez dans un verre de Bandol rouge et je dois dire que je suis ravis de pouvoir renouer avec cette appellation grâce au domaine de Souviou.

Avec sa grande proportion de Mourvèdre dans l’assemblage, ce vin méditerranéen joue dans la catégorie des vins nourris aux tanins solides. Encore jeune, ce vin commence à dévoiler une certaine sagesse au nez. Les notes de fruits noirs se confondent à celles de sous-bois et de champignons et l’on détecte une trace de fougue animale que j’aime bien retrouver dans ce type de vin.

En bouche, on a affaire à un vin solide et encore très structuré. Si le nez montre des signes d’une certaine évolution, la bouche elle ne veut rien savoir. Il vous faudra là dessus penser à une épaisse pièce de viande nappée d’une sauce au vin rouge et de champignons.

Un vin solide qui comblera vos attentes sur la générosité des plats mijotés de l’automne qui s’annonce. N’hésitez pas à le garder encore 4 à 5 ans en caves pour l’attendrir un peu. Beau rapport qualité/prix.

France, Bandol 2011, Domaine de Souviou
(SAQ 12108377 - 29,10$)