P’tite vite de la semaine autrichienne

Je vous ai déjà parlé ici de l’Autriche et de ses vins. Je reviens à la charge aujourd’hui car l’engouement pour les produits de ce pays d’Europe commence à se faire sentir de plus en plus au Québec.

En parcourant l’Autriche vinicole, vous découvrirez un heureux mélange entre tradition et modernité. D’abord des cépages locaux qui côtoient des variétés internationales. Ensuite, des domaines à la fine pointe de la technologie établis dans des régions au riche passé viti-vinicole.

Dans le Burgenland, au centre-est du pays, les cépages rouges sont en vedette. Parmi eux, le Zweigelt, un raisin qui se rapproche du Pinot noir. Il diffère cependant de son cousin français par ce petit quelque chose de plus racé, des tanins délicats, une acidité soutenue et une trame épicée qui lui est propre.

Dans les mains de Gernot Heinrich, ce cépage prend des allures de ballerine. Élancé, il enchaîne les arabesques avec une facilité déconcertante, quasi insolente. Ne cherchez pas à comprendre la technique, laissez-vous simplement charmer par ce que l’on vous propose.

Après tout, c’est pour venir voir le spectacle que vous avez payé, pas pour les répétitions.

Autriche, Burgenland, Zweigelt 2013 (SAQ 12547214 - 24,74$)