P’tite vite de la semaine, très propre…

C’est aujourd’hui que j’ai officiellement lancé ma saison du barbecue. Parmi les classiques culinaires, je m’ennuyais grandement de la bavette de boeuf marinée au café. J’ai donc comblé ce manque ce midi. Pour l’accompagner, rien de mieux que le Proper Claret, du célèbre et non conventionnel vigneron américain Randall Grahm.

Avec sa robe violacée, le vin présente un nez ouvert de cuir, de cassis, de mûre et de fleurs mauves. La bouche est aérienne, dotée d’une superbe acidité, d’un alcool sage et de tanins qui s’installent tranquillement dans le palais sans aucune agressivité. Une cuvée qui a de la superbe, sans se prendre pour une autre. Nul doute que l’on en ouvrira d’autres cet été. C’est festif, concentré et très digeste à la fois. Petite bombe!

États-Unis, Monterrey, A Proper Claret 2012, Bonny Doon Vineyard
(SAQ 12495961 - 25,25)