Ricasoli: dynamisme et traditions.

 

images
photo winecountry.it

En Toscane, l’appellation Chianti Classico va de pair avec la famille Ricasoli. Avec 230 hectares de vignes en propriété, le domaine est le plus grand de l’appellation et s’étend sur 7000 hectares au total.

Francesco Ricasoli était de passage à Québec pour présenter à plusieurs sommeliers la gamme des vins de la famille.

Autour d’un repas italien préparé par l’équipe du restaurant Matto, monsieur Ricasoli y est allé d’un discours tourné vers le futur en guise de présentation: «les traditions sont belles quand elles gardent leur dynamisme».

Ainsi, la «recette Ricasoli» utilisée autrefois n’est plus qu’un mauvais souvenir et fait place depuis quinze ans maintenant à un vrai travail de recherche sur les cépages et les sols. Merlot et Cabernet Sauvignon viennent aujourd’hui soutenir le Sangiovese dans les assemblages et les parcelles sont mieux délimitées en ce qui a trait à la composition du sol et du sous-sol. En travaillant de la sorte, «l’amateur de vin trouve dans les cuvées de la famille, une identité internationale certes, mais avant toute chose, un coeur toscan.»

La cuvée Brolio 2011 en est un bon exemple, offrant au nez des notes de cassis, de réglisse noire et une bouche  relativement souple pour l’appellation, sans pour autant perdre son identité. Petite soeur du grand Castello di Brolio, cette cuvée à prix doux rassemble les amateurs.

photo www.micheleshaha.com
photo www.micheleshaha.com

Autres vins, autres prix, trois cuvées m’ont particulièrement prouvé que chez les Ricasoli, le sol est bel et bien au service du raisin.

Le Casalferro 2010 IGT Toscana, élaboré à 100% de Merlot est tout à fait surprenant. On y retrouve des notes de sous-bois, de fruits séchés et de cuir ainsi qu’une bouche savoureuse qui se tend dans une finale rappelant les cerises à l’eau de vie.

Suivant la même ligne aromatique mais dans un style légèrement plus ciselé, la cuvée Colledilà rejoindra les puristes pour qui l’appellation passe avant le génie.

Enfin, le Castello di Brolio se distingue par l’amplitude et la finesse de ses tanins ainsi que par sa complexité aromatique, jouant dans un registre plus floral que ses deux comparses.

Merci à la Société des Vins Fins pour l’organisation de cette rencontre.

Italie, Chianti Classico Brolio 2011, Barone Ricasoli (SAQ 3962 – 24,95$)
 
Italie, Chianti Classico Castello di Brolio 2008, Barone Ricasoli (SAQ 11266277 – 49,25$)
 
Italie, Chianti, Colledilà 2010, Barone Ricasoli (SAQ 11546877 – 48,00$)
 
Italie, IGT Toscana, Casalferro 2010, Barone Ricasoli (SAQ 11546906 – 48,00$)