J’ai déjà Bu!, et vous?

bar_dej_buLa semaine dernière, j’ai fait état de mon passage au Nouveau-Brunswick et du plaisir que j’ai eu à découvrir cette région.

Cette semaine, un autre endroit à visiter sans faute. Situé à Caraquet, dans la Baie-des-Chaleurs, le déjà Bu! vient de fêter ses trois ans d’existence.

Je m’y suis rendu afin d’y faire une présentation sur les vins autrichiens et allemands en compagnie de Robert Noël, propriétaire des lieux, cuisinier et amoureux du vin.

Ce restaurant est un incontournable dans la région et fait office de locomotive gastronomique pour tous les autres établissements des environs. Magnifiquement situé au bord de l’eau, le Déjà Bu! est plus qu’un restaurant. C’est un véritable show culinaire. À l’image de nombreux restaurants à cuisine ouverte, le déjà Bu! offre un comptoir spacieux autour duquel on peut s’installer pour manger tout en discutant avec le chef. Les aliments semblent à porter de main et on a l’impression d’apprendre à cuisiner sans avoir à le faire.

La beauté de la chose c’est que même si le comptoir est plein, vous pourrez, de votre table, garder un oeil sur la cuisine. L’aménagement des lieux a été pensé en ce sens. Dans une salle semi-privée, une grande table permet d’admirer les bouteilles qui dorment en cave tout en observant les cuisiniers travailler sur un écran. Sauf que là, c’est mieux qu’à la télé, il y a les odeurs et l’ambiance!

IMG_2623

La carte regorge de propositions alléchantes. Parmi les classiques à ne pas manquer, on retrouve le Mac and cheese au homard, un incontournable riche et onctueux ou encore la chaudrée de fruits de mer, très bien exécutée, en hommage à la mère du propriétaire.

Mais il est difficile de se limiter à quelques suggestions tant la cuisine est changeante. C’est d’ailleurs ce qui fait vibrer le propriétaire des lieux. Cuisiner sans barrière, au gré de ses envies et de ses inspirations. Lors de mon passage, la carte annonçait ainsi des huîtres en trois façons, une pièce de boeuf Wagyu ou encore des pétoncles servis selon l’inspiration du chef. Impossible donc de s’ennuyer. Robert Noël est sans aucun doute un véritable épicurien. Il n’hésitera pas à vous faire découvrir des produits et à partager avec vous sa passion pour les arts de la table.

IMG_2628 (1)Sa passion se poursuit dans le verre. La carte des vins ne manque pas de bonnes références et est d’ailleurs honorée chaque année par le Wine Spectator. Outre de grandes cuvées, j’y ai fait de belles découvertes, à l’image des cuvées de Benjamin Bridge, talentueux vigneron installé en Nouvelle-Écosse. C’est d’ailleurs ce que j’ai préféré du déjà Bu!: me laisser guider par les choix viniques du propriétaire. Je suis comme ça. Quand je vais au restaurant, je n’aime pas choisir, je préfère me laisser surprendre. Excellent endroit pour le faire.

Aussi, si vous prévoyez faire un tour dans la Baie-des-Chaleurs, jetez donc un oeil sur les actualités du restaurant. Robert Noël y organise de temps à autre des activités spéciales en compagnie de sommeliers invités. Une bonne occasion d’en apprendre un peu sur le vin tout en se régalant de la cuisine du déjà Bu!.

De mon passage, je ne regrette qu’une chose. Ne pas être reparti avec un t-shirt sur lequel serait inscrit: «J’ai déjà Bu! à Caraquet!», il y aura une prochaine fois, je n’en doute pas. IMG_2615

Déjà Bu! Bar à vin, resto
49 Saint-Pierre Ouest, Caraquet, Nouveau-Brunswick
506-727-7749
www.déjabu.ca