Tempête normande sur le Calvados

P1100802

Tenez-vous le pour dit, le Calvados s’installe dans la cours des plus nobles spiritueux. Bien loin des «calvas» des années d’après guerre élaborés de façon empirique sans égard pour les considérations organoleptiques, ce distillat de cidre mise aujourd’hui sur une toute nouvelle image. Un virage à 180 degrés, mettant en valeur les qualités du fruit, effaçant les notes boisées et amères des pousse-cafés de l’époque. Bien entendu, l’élevage en fût de chêne reste au coeur de l’élaboration de cette appellation d’origine protégée mais devient aujourd’hui le compagnon de la pomme plutôt que le tuteur contrôlant d’un fruit qui ne demandait qu’à s’émanciper.

P1100672Fortes d’une renommée bien établie et toutes présentes sous l’appellation Pays d’Auge (les deux autres étant Calvados et Calvados Domfrontais), les marques Boulard, Lecompte, et Père Magloire ont travaillé de concert au renouveau d’un spiritueux qui avait besoin d’un bon vent de fraîcheur. C’est finalement une tempête qui s’abat actuellement sur cette appellation dont les retombées seront très certainement profitables à toute la filière.

P1100690

Reçu en novembre dernier sur les planches de Deauville, j’ai littéralement ressenti la force du vent qui souffle sur cette eau-de-vie normande. En renouant avec ce produit de la pomme qui mérite une image à la hauteur de sa qualité, j’ai vécu une expérience édifiante qui me porte à croire que le Calvados a de beaux jours devant lui. Des eaux-de-vies somptueuses, qui bien qu’elles nous privent d’une part qui revient aux anges lors du vieillissement, sauront nous guider jusqu’à eux en se glissant dans notre verre.

Petit tour d’horizon de quelques nouvelles cuvées luxueuses qui s’affichent aujourd’hui comme les vitrines d’un spiritueux des plus raffinés. Deux d’entres elles viennent d’ailleurs de faire leur entrée en SAQ: le Calvados Pays d’Auge Extra Boulard et le Calvados Pays d’Auge 25 ans Lecompte.

Calvados Pays d’Auge, Auguste XO, Boulard (Non disponible pour l’instant)

Une cuvée en hommage au fondateur de la marque. Présentée dans une carafe aux lignes pures et d’une transparence qui révèle l’éclat de la robe de son nectar, elle renferme un Calvados charmeur et enveloppant d’où se dégagent de douces notes de pâte d’amande, de pommes cuites et de cassonade. Une cuvée gourmande et réconfortante qui plaira au plus grand nombre.

Calvados Pays d’Auge Extra, Boulard (SAQ 11965318  – 499,00$)

Élégant et raffiné, l’Extra magnifie les expressions aromatiques des plus vieux et plus subtils Calvados de la maison. Un travail de plus de 7 ans, capturé dans un flacon d’exception. Au delà du visuel, cette cuvée exprime des effluves d’une fraîcheur déconcertante. Les notes de pommes confites et de fleur d’oranger  s’associent à celles de torréfaction, rappelant le grain de café et le tabac. Un Calvados d’une élégance incroyable, qui se distingue du XO par sa subtilité et son style épuré.

Calvados Pays d’Auge, 25 ans, Lecompte (SAQ 11975971 – 300,00$)

Flacon plus sobre respectant les courbes de la traditionnelle bouteille normande, ce Calvados est très certainement le noble représentant de cette marque plus confidentielle. Savant mariage entre le mélange de fruits confits et les notes délicates d’épices douces, cette cuvée allie rondeur et finesse. L’expression des nombreuses nuances aromatiques révélées par chaque nouvelle gorgée éveille les sens et invite au voyage.

Calvados Pays d’auge, «multi-vintage», Lecompte (Non disponible pour l’instant)

Le Multi-vintage s’appuie sur les caractères bien spécifiques de trois millésimes (1988-1989-1990) pour obtenir au final un Calvados d’une complexité sans limite. Comme en musique, c’est une symphonie qui se vit de l’intérieur, les yeux fermés, et dont la vibration perdure indéfiniment. Après plusieurs minutes, les échos des notes de cuir, de raisins secs et de beurre de pomme résonnent encore en bouche comme un air que l’on fredonnerait en boucle.

Calvados Pays d’Auge, 35 ans, Père Magloire (Non disponible pour l’instant)

Inscrite dans l’histoire comme la plus ancienne marque de Calvados, Père Magloire cultive avec cette nouvelle cuvée son image traditionnelle. Pas de présentation en grande pompe, la marque a opté pour une bouteille simple, inspirée de son passé avec son bouchon de cire scellé. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un Calvados vieux de 35 ans, distillé dans une année plus sèche qu’à l’habitude. Il se présente dans un style relativement concentré où dominent les notes de caramel, de vanille et de figues séchées.

Sincères remerciements au groupe Spirit France, instigateur de ce voyage de trois jours en Normandie.