moules et cie

Il existe bien des façons de cuisiner les moules, mais l’une d’entre elles est pour moi un classique de mon enfance. Chaque semaine, de novembre à janvier, une généreuse casserole de moules marinières prenait place au centre de la table, dégageant un nuage de vapeur chargé d’effluves de vin blanc, de persil et de parfums de bord de mer. Depuis, bien que j’apprécie les autres préparations, je ne peux m’empêcher de revenir régulièrement à ce classique qui met en valeur le produit de façon singulière.

Comme les moules s’arrosent dans la casserole de quelques gouttes de vin blanc, autant en choisir un qui une fois débouché, fera le bonheur des papilles quand il se trouvera dans le verre.

D’une robe éclatante, le sauvignon blanc attitude 2011 de Pascal Jolivet semble tout indiqué pour ce genre de plat. La franchise aromatique est exemplaire, mettant à l’honneur les notes d’agrumes et minérales de ce cépage de la vallée de la Loire. La bouche est tout aussi droite, vibrante de fraîcheur, offrant des notes de pomme verte et de citron.  Servi frais et non froid (11 à 12 degrés), cette cuvée gagnera en volume pour se marier à la texture des moules. Pour rehausser le plaisir, n’hésitez pas à ajouter quelques cubes de pomme verte qui, avec le céleri, feront de cet accord un beau souvenir.

Bonne saison des moules !

France, Vin du Pays du Val de Loire, sauvignon blanc, Attitude 2011,             Pascal Jolivet (SAQ 11463828 – 16,25$)