L’aristocrate d’Irancy

Quel bonheur de déguster un vin qui reflète l’identité de celui qui l’a mis au monde. Vigneronne ou vigneron de passion, chaleureux et d’une générosité contagieuse. C’est ce que l’on rencontre la plupart du temps en sillonnant du Nord au Sud les terres Burgondes.

D’apparence simple avec ces deux cépages, la Bourgogne cache pourtant en elle de nombreuses exceptions. Il est alors difficile d’en capter toutes les subtilités à travers une mosaïque de sols qui joue avec nos sens comme un Rubix cube. Certaines rencontres humaines joues au même jeu…

Amateur depuis plusieurs années du Domaine Colinot sur l’appellation d’Irancy, je me faisais une joie de traverser cette porte de bois, au coeur de ce petit village entouré de 350 ha de vignes.

C’est pourtant beaucoup d’amertume que j’ai pu goûter cette fois-ci. Cette sensation qui contribue parfois à une certaine longueur en bouche, peut cependant se présenter sous un jour plus négatif, lors d’un mauvais millésime, d’un problème de vinification ou encore, comme ce fût le cas au cours de cette visite, de l’attitude de celle ou de celui qui le met au monde.

En compagnie de collègues sommeliers venus du Japon, du Brésil et de France, regroupés pour une semaine par l’école des vins de Bourgogne et le BIVB, notre venue était pourtant bien annoncée. Prévue peut être, mais clairement dérangeante. D’un air supérieur, notre hôte, étonnée de notre visite, s’éclipsait de l’autre côté de la rue, lorgnant du coin de sa fenêtre ses indésirables visiteurs. Un Bourgogne rosé et deux cuvées d’appellation village dégustés dans un malaise palpable et l’amertume prenait le dessus. 20 minutes plus tard et quelques questions répondues de façon hasardeuses par l’employé présent sur place, j’en avais assez. S’agissait-il pour notre hôte (que je verrais finalement jamais) d’un jour racine dont je n’ai su percevoir le potentiel qualitatif ou d’un style aristocrate qui ne me rejoins pas, quoi qu’il en soit je repars de là avec dans mes oreilles un air de Gerry Boulay qui me chante «un beau grand bateau».