Sortez le rosé!

Il y a des signes qui ne trompent pas : le rose semble être une couleur très tendance en SAQ…

Si ce n’est pas encore fait, le premier rosé de la saison pourrait bien remplir votre verre en cette fin de semaine. Loin d’un vin facile à réaliser, le vigneron doit extraire juste ce qu’il faut de couleur des raisins noirs et trouver le parfait équilibre entre acidité, alcool et arômes. Le rosé reste tout de même un vin de convivialité et de détente. Ce qu’on lui demande? De la fraîcheur et une accessibilité immédiate pour accompagner nos plats de saison.

Bien qu’il soit régulièrement associé à des vins de soif, au farniente provençal ou encore à une version sucrée du Zinfandel, le rosé est plus complexe qu’il ne paraît. La Bourgogne par exemple, élabore de formidables rosés de gastronomie, au même titre que le Sud-Ouest de la France. Ainsi, dans le Frontonnais, le château Bellevue La Forêt élabore un rosé affriolant, au nez charmeur à base de négrette, cépage local à laquelle s’associent syrah et gamay. Tout est parfaitement imbriqué pour offrir en bouche un vin généreux, compagnon de table idéal d’ un saumon grillé au barbecue ou d’une pizza aux fruits de mer.

Puisque il est 15h00, que ma pâte à pizza est prête et que la garniture attend sagement dans le frigo, il ne me reste qu’à m’en servir un verre et m’installer au bord de l’eau, car oui, le rosé est aussi un formidable vin de piscine

Bonne saison du rosé, peu importe votre style…

France, Côtes du Frontonnais rosé 2011, Château Bellevue La Forêt             (code SAQ 00219840  – 15,75$)